SCCAHP

Communiqué de presse du 11/07/2013 commun à l’ISNI, l’ISNCCA et la FNSIP - Réseaux de soins

Actualités Syndicales

 

PPL Le Roux, vers un système de soins à l’américaine : les mutuelles veulent imposer le choix du médecin aux patients

Briser la loi du silence

L’ISNI, l’ISNCCA, la FNSIP réaffirment que les actes de médecine feront l’objet de remboursements différenciés si le texte est voté en l’état. Cette disposition porte clairement atteinte, d’une part, au droit fondamental, pour le patient, de librement choisir son praticien, et d’autre part, au principe d’indépendance professionnelle des médecins – les prescriptions médicales et l’exercice étant encadrés, de fait, par le décideur financier. Comment ne pas s’insurger face au silence assourdissant ambiant qui entoure les discours et cautionne la voracité des mutuelles. L’ISNI, l’ISNCCA, la FNSIP invitent le législateur à vérifier les arguments mensongers défendus par ces organismes ainsi que les dépenses de promotion et de communication engagées à grand frais.

Des syndicats de médecins complices

Les syndicats séniors détournent le regard devant les changements radicaux qu’engendrerait la PPL sur notre système de soin. Leurs propositions rédactionnelles alternatives, qui ne ciblent pas les vrais enjeux, ne font qu’asseoir la transformation du système engagée.

L’ISNI, l’ISNCCA, la FNSIP remarquent que la CSMF n’a pas répondu à l’appel à la mobilisation lancé en novembre 2012 par des syndicats de professionnels de santé contre la proposition de loi. Enfin, l’ISNI, l’ISNCCA, la FNSIP regrettent que d’autres syndicats de médecins tels que MG France n’aient pas pris part aux débats entourant la PPL Le Roux, étant par exemple absents des auditions sénatoriales. Des intérêts corporatistes ne seraient-ils pas négociés dans le dos des patients ?

Les jeunes médecins appellent Marisol Touraine à tenir ses engagements

Nos structures souhaitent également rappeler à la ministre des Affaires sociales et de la Santé que ses engagements auprès des internes n’ont toujours pas été respectés. Alors que dans un courrier daté du 28 novembre 2012, Marisol Touraine déclarait « exclure explicitement que des réseaux de soins puissent être mis en place avec les médecins incluant une différenciation de remboursements pour les patients ayant recours à des médecins ayant adhéré aux réseaux ». A sept jours du vote en commission des Affaires sociales du Sénat et malgré les discussions en cours auprès du ministère de la Santé, la ministre n’a toujours pas fait de proposition confirmant ses engagements.

Contacts

Emanuel LOEB, Président de l’ISNI
Étienne POT, Porte-Parole de l’ISNI
Clémentine NESME et Clément MASSÉ
Docteur Julien CABATON, Président de l’ISNCCA

 

 

Sur le même thème

Copyright © 2007-2017 SCCAHP Mentions légales