SCCAHP

Mobilisation record des médecins contre la loi Bachelot - NL 28 04 09

Actualités Syndicales

Cher(e)s Collègues,

 

Notre mobilisation aux côtés de nos aînés, de nos Internes et externes mais aussi des autres personnels hospitaliers a été  couronnée d'un franc succès.

 

Selon le ministère de la santé, plus de 50% des médecins étaient en grève dans les hôpitaux de la région parisienne, ce qui ne s'était jamais vu. Le texte du Quotidien du Médecin ci-dessous en est le témoin.

 

Au côté du collectif "Sauvons l'hôpital", nous nous mobilisons pour sauver l'hôpital public, la gouvernance médicale, les services et surtout les emplois médicaux, plus particulièrement les nominations de PH.

 

Dans notre action syndicale, le SCCAHP (Syndicat des Chefs de Clinique & Assistant des Hôpitaux de Paris) et le SIHP (Syndicat des Internes des Hôpitaux de Paris) restent également mobilisés contre les amendements de la loi HPST attaquant le Secteur 2.

 

Nous vous rappelons que la prochaine Assemblée Générale du SCCAHP et du SIHP aura lieu le 6 mai 2009 à 20 HEURES (Amphi Luton, faculté de médecine de Cochin) : A l'amphithéâtre Luton, Faculté de Médecine Cochin Port Royal,

24 bis rue du Faubourg Saint Jacques, 75014 Paris

Vous pouvez retrouver le plan sur le lien : http://paris.14.evous.fr/Rue-du-Faubourg-Saint-Jacques,402.html

Métro : St Jacques

Métro RER : Denfert Rochereau

RER Port Royal

 

Nous vous enverrons un email de confirmation et vous tiendrons informé des suites à donner à notre mobilisation.

 

Cordialement

 

Rémi Flicoteaux

Secrétaire général du SCCAHP

 

Thomas Grégory

Président du SCCAHP


Quotimed.com, le 28/04/2009 :
Mobilisation record des médecins contre la loi Bachelot
Partie à 11 heures de Montparnasse, la manifestation parisienne contre la loi Bachelot organisée à l’initiative des chefs de service de l’AP-HP a tenu ses promesses, rassemblant des milliers (8 000, dit la police, tandis que la CGT en compte quelque 20 000) de médecins, personnels hospitaliers, infirmières, aides-soignants.
OUVRANT la marche, une banderole exigeait la « qualité et l'égalité d'accès aux soins », revendiquait la défense de l'hôpital public, et protestait contre « les suppressions d'emplois » et « l'hôpital-entreprise ».
Au milieu du cortège, des syndicalistes rompus à ce genre d’exercice, mais aussi des grands noms de la médecine. Des « mandarins » habituellement peu enclins à arpenter le pavé mais que la réforme en préparation, et en particulier son volet « gouvernance », a réussi à mobiliser ce mardi.
Au terme de leur défilé, avenue de Ségur, les manifestants ont demandé à être reçus en délégation par la ministre de la Santé. Celle-ci n’étant pas dans ses murs, une entrevue leur a été proposée avec ses conseillers, ce qu’ils ont refusé. Criant au déni de démocratie, les hospitaliers ont quitté le ministère encore plus en colère, si c’était possible, qu’ils n’y étaient arrivés.
Les médecins de l’hôpital public étaient également appelés à la grève ce mardi. Le ministère a enregistré 9,5 % de grévistes parmi eux au plan national et 50,1 % à Paris.
copyright by KARINE PIGANEAU

 


 photo du Quotidien du Médecin du jeudi 30 avril 2009

 

 

Sur le même thème

Copyright © 2007-2017 SCCAHP Mentions légales