SCCAHP

COMMUNIQUE DE PRESSE ISNCCA : négociations conventionnelles

Actualités Syndicales

 

 

 

 

Communiqué de presse de l’ISNIH et de l’ISNCCA

 
 

 

 

 

NÉGOCIATIONS CONVENTIONNELLES : L'ISNCCA ET L'ISNIH RESTENT PARTICULIÈREMENT VIGILANTS 

 

 

Jeudi 26 juillet 2012

 

 

L'ISNCCA et l'ISNIH ont assisté, en tant qu'observateurs invités par le directeur de l'Assurance-Maladie, à la première réunion des négociations conventionnelles ce mercredi 25 juillet 2012.

 

Nous prenons acte avec satisfaction de l'attachement de la majorité des syndicats de médecins libéraux (la CSMF, la FMF, le BLOC et le SML) au maintien de la liberté d'installation, à l'importance de l'équité de toute mesure prise entre les générations de médecins et leur opposition à des mesures qui ne viseraient que les jeunes médecins. Nous réaffirmons que toute mesure, qu'elle soit conventionnelle ou législative, qui porterait atteinte à la liberté d'installation des futurs jeunes médecins que nous représentons, dans le secteur tarifaire de leur choix et dans la zone géographique de leur choix, constituerait une rupture inacceptable du principe fondamental de solidarité intergénérationnelle et ne ferait qu'aggraver la crise des vocations pour l'exercice libéral.

 

Nous sommes opposés à toute mesure, comme proposé par MG France, qui modulerait la rémunération des actes en fonction de l'âge du praticien. Ce type de mesure conduirait à discriminer les jeunes médecins libéraux qui assument les mêmes responsabilités que leurs confrères plus âgés et doivent assumer de lourds investissements au début de leur carrière. Cela conduirait à mettre encore plus en péril l'attractivité de l'exercice libéral.

 

Nous notons qu'il n'a pas été proposé d'avancée concrète concernant l'absence de revalorisation chronique des actes à tarif opposable (secteur 1) et rappelons notre attachement à l'exercice en secteur 2, seul à permettre à l'heure actuelle l'installation de jeunes médecins dans de nombreuses spécialités et de nombreux territoires, étant donné la lourdeur des charges et des investissements nécessaires.

 

L'ISNCCA et l'ISNIH resteront particulièrement vigilants et mobilisés pour la suite de ces négociations afin de défendre l'avenir d'une médecine libérale attractive, à la fois respectueuse des jeunes médecins, en particulier de leur installation, et répondant à la demande de proximité et de qualité qu'attendent les patients.

 

Contacts

 

ISNIH :

François PETITPIERRE, Président

Jean-Christophe FAIVRE, Secrétaire Général

 

ISNCCA

Julien CABATON, 1er Vice-Président

Julien ADAM, Président 

 

 

Sur le même thème

Copyright © 2007-2017 SCCAHP Mentions légales